Car tout ce que l’on écrit n’est finalement qu’une note en bas de page d’un écrit antérieur. Il n’existe qu’un sujet: la vie, et la vie est toujours la même; un même rayonnement imprègne l’univers tout entier et il n’émane d’aucun objet en particulier. Nos actes et nos amours sont la répétition d’actes et d’amours passés, et c’est pourquoi, dans un livre, nous trouverons toujours une réponse à certaines de nos questions. L’ennui c’est que nous ne comprendrons jamais rien à ce qui est écrit avant de l’avoir vécu d’une manière ou d’une autre. Lucia Etxebarria - Beatriz et les corps celestes